Pourquoi et comment la relaxation vous aide à garder la santé ?

Pour une audience maximale pendant cette période estivale, un article bien-être en vogue contiendrait des recettes pour avoir un ventre plat, profiter des bons plan soldes…

Mais comme « Etre dans le vent, c’est l’ambition d’une feuille morte » (G.Thibon), je vous propose plutôt de grossir… Oui, grossir du cerveau ou plutôt de l’optimiser, ce pauvre organe dépourvu de RTT.

S’accorder de vraies vacances, c’est bénéficier d’un réel repos physique et mental. J’ai l’air d’enfoncer une porte ouverte mais ce n’est pas si évident dans une société de la rentabilité à tout prix. Pourquoi est-ce important? En plus d’un mieux-être global, il s’opère une amélioration des capacités cognitives (concentration, planification, mémorisation, résolution de problèmes…). Les sportifs savent que le temps de récupération impacte les performances et parfois, notre vie ressemble à un terrain de sport, et si on s’inspirait de ça pour créer un réel espace de repos?

Pour éviter que notre cerveau se transforme en animal de compagnie finissant en burn-out à la fourrière, voici comment le chouchouter au naturel et être en forme pour la rentrée  :

Faire une détox numérique

Je ne blâme pas les technologies, il s’agit plus de savoir les utiliser à bon escient que d’être dominé par celles-ci!

62 % des Français envisagent de consulter leur smartphone et de répondre à leurs e-mails professionnels depuis la plage…

Notre cerveau conscient a une capacité de traitement limité et peut-être saturé sous l’infobésité : selon une étude de 2011 dans une journée normale, nous recueillons, en matière d’informations, l’équivalent de 174 journaux, soit cinq fois plus qu’en 1986.

La peur du vide, la culpabilité sont souvent les freins qui nous empêchent de mettre de côté les tablettes et les smartphones.

Pourtant, se déconnecter des sollicitations extérieures, c’est se permettre de nous connecter à nos ressentis et à nos besoins.  Nous pouvons profiter de l’accalmie estivale pour en faire l’expérience, quelques heures, puis pour les cascadeurs, quelques jours…Si c’est trop dur, raccrochez-vous à l’astuce suivante ou visitez ce lien: http://santecool.net/detox-digitale-apprenez-a-deconnecter/

Respirer

Je ne serai pas sophrologue si je n’insistais pas sur l’importance de la respiration : le cerveau utilise environ 20 % de l’oxygène absorbé par les poumons.

Faire du sport, marcher, respirer profondément l’air pur de la mer ou de la montage c’est faire le plein de carburant naturel pour maintenir un apport constant de sang au cerveau. Sans oublier la puissance du rire qui garantit une oxygénation optimale. Vive Dédé qui sort ses blagues (drôles) pendant la rando.

Pratiquez avec cette vidéo que vous trouverez ici http://www.grainesdelotus.com/2020/05/24/comment-debuter-en-sophrologie/

Vous pouvez regarder mes vidéos sur ma chaine Youtube http://shorturl.at/gjtEZ

 

Rêver

En laissant l’attention s’échapper de la routine, nous cultivons notre imagination. Une pensée créatrice capable de sortir des sentiers battus permet d’affronter les défis du quotidien avec plus d’aisance et de sérénité.
Des études montrent qu’écouter de la musique, ou marcher dans la nature contribuent à la rêvasserie.
 
Se lever sans réveil,
faire des siestes

Une des clés de voûte du bien-être est un sommeil récupérateur. Il a été prouvé scientifiquement que faire des siestes a des effets biologiques bénéfiques.

Renouer avec un réveil naturel, en fonction de notre horloge interne, est un plaisir qui nous permet de nous sentir libre et d’être en harmonie avec notre corps.

 « C’est dans les moments de repos et de solitude que notre cerveau harmonise et intègre les données reçues. C’est aussi souvent dans ces moments là que nous prenons les décisions les plus importantes et les plus justes car la relaxation libère les forces gigantesques du paramental, les 99% de notre mental inexploité. Combien de personnes racontent avoir eu une idée créative en prenant leur bain, en rêvassant, en se trouvant dans un n’importe quel environnement calme, paisible et solitaire. 

Cette méthode est conseillée car c’est dans ce type de situation que votre cerveau a tendance à prendre les décisions les plus sensées et les plus justes »  Dessine moi l’intelligence. B.Buzan

Si vous ne pouvez pas vous empêcher de FAIRE :

 

Apprendre de nouvelles choses

S’inscrire à Mât-Kramé sur Seine, c’est bon pour le cerveau! Tous les scientifiques nous parlent de la plasticité du cerveau : c’est comme un muscle à entretenir. En sortant des habitudes, nous stimulons la bête et nous créons de nouvelles connexions neuronales à travers l’apprentissage. Et sans limitation d’âge!

Prendre le temps

RA-LEN-TIR permet de nous reconnecter à nos sens : déguster lentement un fruit, marcher en sentant nos pieds sur le sol, sentir le soleil sur la peau, prendre le temps de cuisiner, d’écouter les bruits de la nature, RESPIRER profondément (les sophrologues, ça radote hein?), lire attentivement mes articles et se dire  » il est temps que j’aille rencontrer Daley-Vanh! » (là, ça veut dire que votre cerveau marche très bien).

Il est temps de s’éloigner de cet écran pour peut-être expérimenter quelques astuces évoquées dans cet article.

N’hésitez pas à partager vos expériences, je vous souhaite un bel été de ressourcement!

Daley-Vanh

Leave a Reply

Recevez des conseils

pour garder la forme

Vous êtes inscrite !

There was an error while trying to send your request. Please try again.

Graines de lotus n'aime pas les spams et vous enverra des mails utiles avec modération.