gestion-stress-sophrologie-grainesdelotus

Comment lutter contre le stress avec la sophrologie?

By | Page ACCUEIL, sophrologie | No Comments

L’un des défis du siècle : lutter contre le STRESS

Le téléphone qui sonne tout le temps, votre enfant qui fait la bêtise de trop, un mot du chef qui vous met les nerfs….

Le stress peut provenir d’une multitude de choses plus ou moins visibles : mais comment faire?

 

Il existe 3 types de stress :

  • stress physique (accidents, traumatismes)
  • stress chimique (virus, métaux lourds)
  • stress émotionnel (travail, environnement social et affectif).

Il ne faut pas le diaboliser, nous en avons besoin ! Sinon nous serions des légumes!

Le problème, c’est quand il devient chronique et c’est là que les ennuis commencent.

Le stress vous gâche la vie

Vous êtes tendue : vous avez des raideurs, vous vous sentez sous pression en permanence.

Vous perdez la motivation et de l’énergie. Vous êtes surtout déconnectée de votre corps.

A terme, le stress impacte votre sommeil , il  affaiblit vos défenses immunitaires, et s’insinue dans vos relations sociales/famiales.

Comment lutter contre le stress?

La sophrologie vous invite à agir et à revenir à vous à travers le corps.

Il est prouvé scientifiquement que la respiration est un des moyens pour lutter contre le stress, comme il est écrit dans cet article : lire l’article

Vous souhaitez retrouver de la sérénité et de l’apaisement?

Essayez cet exercice simple pour lutter contre le stress !

 

Comment fonctionne la respiration thoracique issue de la sophrologie?

Vous allez apprendre  relâcher la pression.

Vous adopter une posture alignée : les pieds largeur du bassin, le bassin neutre, cherchez l’auto-grandissement en imaginant que vous avez un fil en haut du sommet du crâne.

Posez les mains sur les côtés, inspirez pour sentir les côtés s’ouvrir sur les côtés et expirez pour les sentir se rapprocher.

A faire par série de 3, le plus souvent possible.

Pratiquez avec cette vidéo, vous pouvez compléter cet exercice avec les autres exercices comme celui ci : cliquez ici

Si vous souhaitez continuer, abonnez vous sur ma chaîne http://shorturl.at/gjtEZ

ATTENTION cela ne remplace pas un accompagnement en sophrologie qui prend en compte votre histoire et vos besoins.

N’hésitez pas à me contacter pour des questions ou partager vos ressentis.

reduire-charge-mentale-sophrologie-graines-de-lotus

Réduire la charge mentale avec la SOPHROLOGIE

By | Page ACCUEIL, sophrologie | No Comments

La charge mentale vous pèse

Vous avez trop de chose dans la tête!

Entre la vie familiale et la vie professionnelle, vous êtes très sollicitée car vous devez être disponible pour les autres.

Vous faites passer les autres et vous n’avez pas le temps de penser à vous.

Vous sentez que la tête est comme une cocotte minute et cela ronge votre moral.

Essayez ce test si vous êtes sur  le point de tuer tout le monde…pour savoir où vous en êtes : EVALUER LA CHARGE MENTALE

Vous avez envie de vous alléger l’esprit

La 1ère étape c’est de pouvoir prendre du recul pour décompresser.

Et pourquoi pas voir la charge mentale avec humour?

Je vous conseille les BD d’Emma qui illustrent bien ce que les femmes vivent : VOIR LA BD

Je vous propose aussi de compter sur les pouvoirs de la musique, comme 2H de son méditatif par Moby : ECOUTER LA MUSIQUE

Il y a aussi cet exercice de respiration issu du Yoga pour réduire la charge mentale.

Comment marche la respiration alternée issue de la sophrologie?

Vous allez apprendre  relâcher la charge mentale.

Commencez par  la respiration alternée qui rééquilibre les 2 hémisphères du cerveau.

Vous adopter une posture alignée : les pieds largeur du bassin, le bassin neutre, cherchez l’auto-grandissement en imaginant que vous avez un fil en haut du sommet du crâne.

Vous bouchez une narine, et vous inspirez avec l’autre.

Retenez votre respiration, bouchez l’autre narine et expirez avec  la narine qui a inspiré au début.

A faire par série de 3, le plus souvent possible.

Pratiquez avec cette vidéo, vous pouvez compléter cet exercice avec les autres comme celui ci cliquez ici

Si vous souhaitez continuez, abonnez vous sur ma chaîne http://shorturl.at/gjtEZ

ATTENTION cela ne remplace pas un accompagnement en sophrologie qui prend en compte votre histoire et vos besoins.

N’hésitez pas à me contacter pour des questions ou partager vos ressentis.

sophrologie-réduire-le-stress-graines-de-lotus

Comment débuter en sophrologie ?

By | Page ACCUEIL, sophrologie | No Comments

Pourquoi faire de la sophrologie?

Le stress, l’anxiété, le mal du dos, la charge mentale vous pèsent

Dans un contexte de travail ou de famille difficile, vous vous mettez beaucoup de pression et vous avez l’impression de ne pas être à la hauteur .

Vous avez des tensions musculaires , vous avez mal au dos , vous avez des boules dans la gorge et au ventre, vos épaules sont coincées.

Vous avez des troubles digestifs, des problèmes de sommeil à cause de travail posté.

Vous êtes dans dans un moment difficile de votre VIE à cause d’une transition, d’une réorganisation au travail.

Vous êtes anxieuse, vous avez souvent des idées négatives et cela vous plombe le moral.

Calculez votre niveau de stress ici : cliquez ici

Vous avez envie d’aller mieux avec une méthode douce

Ce que vous souhaitez c’est de retrouver de la sérénité, de la confiance en vous pour retrouver de l’énergie.

Vous aimeriez pour cela prendre du recul, apprendre à lâcher prise avec des SAS de décompression.

Cela vous permettra d’être mieux dans votre corps et dans votre tête.

Comment marche la sophrologie?

Vous allez apprendre à respirer avec des exercices simples et à relâcher les tensions physiques.

Commencez par  la respiration abdominale, c’est la respiration des enfants, qui sont dans la JOIE et l’INSTANT PRESENT.

Vous adopter une posture alignée : les pieds largeur du bassin, le bassin neutre, cherchez l’auto-grandissement en imaginant que vous avez un fil en haut du sommet du crâne.

A chaque inspiration, vous inspirez par le nez et à chaque expiration vous soufflez par la bouche.

A faire par série de 3, le plus souvent possible.

Pratiquez avec cette vidéo.

Si vous souhaitez continuez, abonnez vous sur ma chaîne http://shorturl.at/gjtEZ

ATTENTION cela ne remplace pas un accompagnement en sophrologie qui prend en compte votre histoire et vos besoins.

N’hésitez pas à me contacter pour des questions ou partager vos ressentis.

Où en sont l’activité physique adaptée et la sophrologie en France?

By | Page ACCUEIL, sophrologie, Sport santé | No Comments

Au pays de Descartes en 2019, il y avait du monde au 1er colloque des Médecines Complémentaires et Alternatives! Il s’est tenu le 28 Octobre au Ministère des Solidarités et de la Santé.

Cette initiative, impulsée par V. Suissa, S.Guérin et P. Denormandie (psychologue, sociologue et chirurgien) pour la sortie de leur livre du même nom, est enthousiasmante.

Ils ont réunit le corps médical avec les acteurs de l’Activite Physique Adaptée (Siel bleu), des agents hospitaliers ayant intégré ces approches, des praticiens en hypnose, des universitaires et un médecin américain de Standford (au téléphone).

Avec 70% des Français qui font appel à ces techniques, ce genre d’événement est nécessaire!

Ce n’est pas un phénomène de mode mais de société. La vision commune de celles-ci (et mon coeur de métier !) est de rendre le patient acteur de sa santé : c’est un changement de paradigme qui s’opère en profondeur.

Une absence de consensus

sur une dénomination commune

Un joyeux flou sémantique règne  :

– médecines douces ou parallèles       –   Interventions Non médicamenteuses.      – Soins de support…

Sauf pour la médecine chinois ou ayurvédique, j’ ai des réserves sur le recours au mot « médecine » . Selon moi, ces approches n’ont pas à prétendre de se substituer pas aux pratiques règlementées et ont pour fer de lance  la qualité de vie des patients.

De mon point de vue, j’utilise des techniques :

  • intégratives ou holistiques impliquant le mental, le corps, les émotions et le lien.
  • et complémentaires pour soutenir les soins prodiguées par les professionnels de santé.

Un autre point : pourquoi l’Activité physique adaptée est assimilée à ces approches alors qu’elle est validée scientifiquement depuis des années?

Surtout qu’elle manque cruellement de reconnaissance : le grand public et le corps médical ont encore du mal à identifier le métier d’Enseignant en activité physique adaptée. Souvent confondus avec des kinés ou des animateurs au grand damne de mes collègues …

Tout comme la sophrologie, bien que bien référencée dans le livre, fut citée à la fin du colloque, toujours à l’ombre de la méditation et de l’hypnose. Mais bonne nouvelle : si mes sources sont exactes, à la demande de la Direction Générale de la Santé (DGS), la sophrologie a été inscrite au programme du travail de l’INSERM. Son évaluation a commencé en septembre 2019.

Si on veut mettre plus l’Humain au coeur des soins, on peut remarquer l’intervention d’une patiente experte qui a énoncé les besoins d’un patient :

Etre soigné                                Guérir                             Ne pas souffrir                    Comprendre la santé

Le spectre est large pour que les acteurs de ces techniques y trouvent leur place et leur légitimité : la pédagogie inhérente aux métiers de sophrologue et d’ enseignant APA répondent notamment ces 2 derniers items.

La difficulté à reconnaitre ces pratiques au niveau institutionnel : une spécificité Française

L’intervention d’un médecin américain montre à quel point la France est en retard puisque ces approches sont intégrées dans le parcours de soin. Dans d’autres pays également.

Notre pays souffre d’une faible culture de la prévention (CARE) qui viendrait pourtant alléger les problèmes actuels du système de soins (CURE).

Pourtant, l’expérience d’un centre spécialisé en oncologie ont montré que l’utilisation de ces techniques permettent d’augmenter de 29% de chance de survie au cancer et réduisent de 8% les cas de dépression.

Tout le monde s’accorde à dire que pour valider scientifiquement ces techniques, elles ont besoin d’être évaluées.

Cela me questionne : comment évaluer avec une pensée cartésienne des techniques qui implique une tout autre vision de la santé humaine ?

Doit-on attendre ces évaluations pour remettre en lumière l’importance et la valeur de la prévention qu’elle soit primaire, secondaire ou tertiaire? Est-ce qu’elle pourrait devenir le carrefour de la fin du dualisme « pour ou contre » ces techniques pour basculer vers le « avec »pour notamment répondre aux besoins des patients ?

Découvrez cette étonnante façon de préserver votre santé globale

By | Page ACCUEIL, Sport santé | No Comments

J’avoue qu’il y a une bonne dose d’identification dans la vidéo que je partage ci dessous et elle n’est pas que capillaire :

– sous ces lunettes, Wendy Suzuki est une femme asiatique est un peu déjantée

– elle livre son vécu avec humour tout en faisait appel à des faits scientifiques pour transmettre le secret qui permet de préserver notre santé mentale

Son énergie est tellement communicative qu’elle fait lever la salle entière !

Pour afficher les sous titres en Français, allez dans « paramètres » en bas à gauche du logo Youtube et cliquer sur « sous-titre » en choisissant « français ».

 

Bouger :

un moyen simple pour prendre soin de soi

au niveau mental, physique et émotionnel

 

Quand il y a des limitations physiques, vous pouvez vous faire accompagner par un-e professionnel-le de l’activité physique adaptée santé, en collaboration avec un kinésithérapeute.

Se réapproprier son corps également avec des séances de sophrologie.

Si les cours collectifs ne vous tentent pas, vous pouvez pratiquer une marche quotidienne de 30mn en solo ou avec votre entourage.

Un jour, je ferai peut-être un TedX en suivant les pas de Madame Suzuki!

En attendant, vous pouvez regarder mes vidéo sur ma chaine Youtube http://shorturl.at/gjtEZ

Visitez mes autres articles à propos du stress : https://www.grainesdelotus.com/2020/05/24/comment-debuter-en-sophrologie/

Comment évaluer votre niveau de stress : testez-vous !

By | sophrologie | No Comments

L’impression d’avoir une baisse de moral ou

d’être dépassé-e par les événements?

garder la forme santé

Voici un questionnaire proposé par le psychiatre David Gourion.

Pour évaluer votre niveau de stress, remplissez le questionnaire , il est fondé sur celui que les psychologues américains Shledon Cohen et Gail Williamson ont élaboré en 1988 et qui est un des plus utilisés dans les études scientifiques.

Pour calculer votre score, additionnez les chiffres qui figurent devant chaque réponse.

Au cours du dernier mois :

1. Combien de fois avez vous été dérangé-e par un événement inattendu?

Jamais = 0        presque jamais=1            parfois=2            assez souvent=3               souvent=4

 

2. Combien de fois vous a -t-il semblé difficile de contrôler des aspects importants de votre vie?

Jamais = 0        presque jamais=1            parfois=2            assez souvent=3               souvent=4

 

3. Combien de fois vous êtes-vous sentie nerveux-se ou stressé-e?

Jamais = 0        presque jamais=1            parfois=2            assez souvent=3               souvent=4

 

4. Combien de fois êtes-vous senti-e confiant-e pour gérer vos problèmes personnes?

Jamais = 4        presque jamais=3            parfois=2            assez souvent=1               souvent=0

 

5. Combien de fois avez vous senti que les choses se passaient vous le souhaitiez?

Jamais = 4        presque jamais=3            parfois=2            assez souvent=1               souvent=0

 

6. Combien de fois avez vous pensé que vous ne pouviez pas prendre en charge tout ce que vous aviez à faire?

Jamais=4             Presque jamais=1              Parfois = 2           assez souvent=3              souvent=4

 

7. Combien de fois avez-vous été capable de maîtriser votre énervement?

Jamais=4             Presque jamais = 3          Parfois=2                Assez souvent=1            souvent=0

 

8. Combien de fois avez-vous senti que vous dominiez la situation?

Jamais=4             Presque jamais= 3           Parfois=2               Assez souvent=1             souvent=0

 

9. Combien de fois vous êtes-vous senti-e irrité-e parce que les événements échappaient à votre contrôle

Jamais=0            presque jamais= 1             parfois=2             Assez souvent=3             souvent=4

 

10. Combien de fois avez-vous trouvé que les difficultés s’accumulaient à un tel point que vous ne pouviez plus les contrôler?

Jamais= 0          presque jamais=1              parfois= 2             assez souvent=3              souvent=4

 

Score inférieur à 21

Tout va bien! Vous gérer correctement votre stress et vous ne le ressentez pas comme excessif.

Score entre 21 et 26

Vous avez parfois des difficultés à gérer votre stress. Dans certaines situations, vous n’arrivez plus à vous maîtriser et vos émotions débordent. A terme, le risque est d’être envahi-e par un sentiment d’épuisement  psychique.

Score supérieur à 27

Vous vous sentez très souvent stressé-e et peinez à gérer cette situation. Le danger d’épuisement psychique est élevé. Avec le risque de déboucher sur des troubles anxieux ou dépressifs

 

Si vous vous retrouvez dans les 2 dernières catégories, il existe des méthodes douces comme la sophrologie ou les pratiques corporelles pour la gestion du stress. Si vous n’en prenez pas soin, cela peut impacter votre santé mentale et physique.

 

Essayez cet exercice pour lutter contre le stress!

 

Comment fonctionnent ces 2 exercices issues de la sophrologie et des traditions orientales?

Vous allez apprendre à calmer les pensées en revenant au corps et à l’instant présent.

Vous adopter une posture alignée : les pieds largeur du bassin, le bassin neutre, cherchez l’auto-grandissement en imaginant que vous avez un fil en haut du sommet du crâne.

A faire par série de 3, le plus souvent possible.

Pratiquez avec cette vidéo, vous pouvez compléter cet exercice avec les autres exercices que je présente sur mes pages, comme celui ci : https://www.grainesdelotus.com/2020/05/24/reduire-la-charge-mentale-avec-la-sophrologie/

Si vous souhaitez continuez, abonnez vous sur ma chaîne http://shorturl.at/gjtEZ

ATTENTION cela ne remplace pas un accompagnement en sophrologie qui prend en compte votre histoire et vos besoins.

N’hésitez pas à me contacter pour des questions ou partager vos ressentis.

N’hésitez pas à essayer quelques exercices dans cet articlehttps://www.grainesdelotus.com/2020/05/24/comment-debuter-en-sophrologie/

 

sophrologie bien être santé

5 pratiques corps/esprit pour garder la forme?

By | Page ACCUEIL | No Comments

Comment faire perdurer les effets des vacances   ?

17% des Français,              2 semaines après les vacances…

La rentrée et la hauteur des cimes des « to-do » lists  peuvent  faire l’effet d’un vortex qui aspire  rapidement nos  batteries.

Selon une étude Ifop réalisée en 2013, 29 % des Français estiment que le bénéfice des vacances disparaît rapidement. Pour 26 %, les bénéfices sont perceptibles pendant 3 semaines et pour 17 % l’effet vacances tombe à l’eau au bout de deux semaines seulement.

Notre forme mentale et physique deviennent  ainsi comme une  carte postale d’une autre époque…

Comment échapper au rouleau compresseur de la rentrée?

Pratiquer une activité physique régulière est notre alliée bien-être/santé pour mieux affronter les défis du prévention santé activité physiquequotidien. Rangeons nos catapultes à prétexte  » pas le temps, pas de cours à côté… ». Nul besoin d’aller en salle de fitness.

La marche quotidienne de 30 mn est accessible à tous et on peut jouer sur la vitesse, utiliser les escaliers au lieu d’emprunter les ascenseurs…C’est l’activité physique à privilégier autant pour notre physique que notre mental!

Chouchouter notre capital sommeil, en nous couchant et  levant à heures fixes pour se caler sur un rythme régulier. Si nous avons des préoccupations qui tournent en boucle, on peut les écrire pour les sortir de notre tête. Puis pratiquer un exercice de sophrologie pour calmer le mental. Ici, dans l’un de mes articles https://www.grainesdelotus.com/2017/08/27/etre-zen-a-rentree-mode-sophro/

Eviter les positions assises prolongées, la sédentarité est un fléau invisible encore mal connu du grand public. Pour favoriser la circulation sanguine et éviter les multiples problèmes physiques (dont les maux de dos), il est conseillé de se lever toutes les 30 mn , une transition utile pour pratiquer le point suivant!

S’autoriser régulièrement des moments de pauses. détox digitale sophrologie

Si on n’a pas le luxe de faire des siestes, on peut simplement s’accorder  des instants sans écrans.Nos yeux et notre tête seront soulagées par des mini-détox digitales régulières.

Les temps de répit pour s’extraire des sollicitations sont des occasions de ressourcement. La méditation gagne du terrain dans nos sociétés effrénées pour cette raison.

Sans oublier de privilégier une alimentation composée de fruits et légumes de saison, de préférence bio.

Avec ces outils simples dans nos trousses, nous pouvons devenir acteurs-trices de notre équilibre global.

N’hésitez pas à me laisser un retour d’expérience en commentaire.

Avec joie.

soigner les traumatismes

Pourquoi et comment la relaxation vous aide à garder la santé ?

By | Page ACCUEIL, Relaxation | No Comments

Pour une audience maximale pendant cette période estivale, un article bien-être en vogue contiendrait des recettes pour avoir un ventre plat, profiter des bons plan soldes…

Mais comme « Etre dans le vent, c’est l’ambition d’une feuille morte » (G.Thibon), je vous propose plutôt de grossir… Oui, grossir du cerveau ou plutôt de l’optimiser, ce pauvre organe dépourvu de RTT.

S’accorder de vraies vacances, c’est bénéficier d’un réel repos physique et mental. J’ai l’air d’enfoncer une porte ouverte mais ce n’est pas si évident dans une société de la rentabilité à tout prix. Pourquoi est-ce important? En plus d’un mieux-être global, il s’opère une amélioration des capacités cognitives (concentration, planification, mémorisation, résolution de problèmes…). Les sportifs savent que le temps de récupération impacte les performances et parfois, notre vie ressemble à un terrain de sport, et si on s’inspirait de ça pour créer un réel espace de repos?

Pour éviter que notre cerveau se transforme en animal de compagnie finissant en burn-out à la fourrière, voici comment le chouchouter au naturel et être en forme pour la rentrée  :

Faire une détox numérique

Je ne blâme pas les technologies, il s’agit plus de savoir les utiliser à bon escient que d’être dominé par celles-ci!

62 % des Français envisagent de consulter leur smartphone et de répondre à leurs e-mails professionnels depuis la plage…

Notre cerveau conscient a une capacité de traitement limité et peut-être saturé sous l’infobésité : selon une étude de 2011 dans une journée normale, nous recueillons, en matière d’informations, l’équivalent de 174 journaux, soit cinq fois plus qu’en 1986.

La peur du vide, la culpabilité sont souvent les freins qui nous empêchent de mettre de côté les tablettes et les smartphones.

Pourtant, se déconnecter des sollicitations extérieures, c’est se permettre de nous connecter à nos ressentis et à nos besoins.  Nous pouvons profiter de l’accalmie estivale pour en faire l’expérience, quelques heures, puis pour les cascadeurs, quelques jours…Si c’est trop dur, raccrochez-vous à l’astuce suivante ou visitez ce lien: http://santecool.net/detox-digitale-apprenez-a-deconnecter/

Respirer

Je ne serai pas sophrologue si je n’insistais pas sur l’importance de la respiration : le cerveau utilise environ 20 % de l’oxygène absorbé par les poumons.

Faire du sport, marcher, respirer profondément l’air pur de la mer ou de la montage c’est faire le plein de carburant naturel pour maintenir un apport constant de sang au cerveau. Sans oublier la puissance du rire qui garantit une oxygénation optimale. Vive Dédé qui sort ses blagues (drôles) pendant la rando.

Pratiquez avec cette vidéo que vous trouverez ici https://www.grainesdelotus.com/2020/05/24/comment-debuter-en-sophrologie/

Vous pouvez regarder mes vidéos sur ma chaine Youtube http://shorturl.at/gjtEZ

 

Rêver

En laissant l’attention s’échapper de la routine, nous cultivons notre imagination. Une pensée créatrice capable de sortir des sentiers battus permet d’affronter les défis du quotidien avec plus d’aisance et de sérénité.
Des études montrent qu’écouter de la musique, ou marcher dans la nature contribuent à la rêvasserie.
 
Se lever sans réveil,
faire des siestes

Une des clés de voûte du bien-être est un sommeil récupérateur. Il a été prouvé scientifiquement que faire des siestes a des effets biologiques bénéfiques.

Renouer avec un réveil naturel, en fonction de notre horloge interne, est un plaisir qui nous permet de nous sentir libre et d’être en harmonie avec notre corps.

 « C’est dans les moments de repos et de solitude que notre cerveau harmonise et intègre les données reçues. C’est aussi souvent dans ces moments là que nous prenons les décisions les plus importantes et les plus justes car la relaxation libère les forces gigantesques du paramental, les 99% de notre mental inexploité. Combien de personnes racontent avoir eu une idée créative en prenant leur bain, en rêvassant, en se trouvant dans un n’importe quel environnement calme, paisible et solitaire. 

Cette méthode est conseillée car c’est dans ce type de situation que votre cerveau a tendance à prendre les décisions les plus sensées et les plus justes »  Dessine moi l’intelligence. B.Buzan

Si vous ne pouvez pas vous empêcher de FAIRE :

 

Apprendre de nouvelles choses

S’inscrire à Mât-Kramé sur Seine, c’est bon pour le cerveau! Tous les scientifiques nous parlent de la plasticité du cerveau : c’est comme un muscle à entretenir. En sortant des habitudes, nous stimulons la bête et nous créons de nouvelles connexions neuronales à travers l’apprentissage. Et sans limitation d’âge!

Prendre le temps

RA-LEN-TIR permet de nous reconnecter à nos sens : déguster lentement un fruit, marcher en sentant nos pieds sur le sol, sentir le soleil sur la peau, prendre le temps de cuisiner, d’écouter les bruits de la nature, RESPIRER profondément (les sophrologues, ça radote hein?), lire attentivement mes articles et se dire  » il est temps que j’aille rencontrer Daley-Vanh! » (là, ça veut dire que votre cerveau marche très bien).

Il est temps de s’éloigner de cet écran pour peut-être expérimenter quelques astuces évoquées dans cet article.

N’hésitez pas à partager vos expériences, je vous souhaite un bel été de ressourcement!

Daley-Vanh

Comment choisir votre sophrologue ?

By | Page ACCUEIL, sophrologie | No Comments

 

Bonne nouvelle : la sophrologie sort de sa grotte obscure, elle devient de plus en plus connue auprès du grand public et des professionnels de santé. Tant mieux! je n’aurai  à faire moins de powerpoint pour expliquer l’un de mes métiers…

Mais qui dit « youpii, plus de sophrologie, dit youpiiii plus de sophrologues »…

Un florilège d’écoles naissent régulièrement,  le métier n’étant pas réglementé, n’importe qui peut exercer en tant que sophrologue. Du coup, il y a autant de praticiens que de restos à Sushis à Paris…et comme partout, il y a boire et à respirer.

Pour être honnête : tout le monde peut faire de la sophrologie et c’est ce qui constitue sa puissance ! Mais tout le monde ne peut pas être sophrologue : qualités d’écoute, créativité, ancrage, non-jugement, bienveillance et adaptabilité ne sont pas à la portée de tous. Ce sont des compétences qui s’acquièrent avec de l’expérience et un travail  d’introspection profond. Sans oublier l’empathie bien sûre (qui est pour moi innée mais souvent mise au dernier plan des relations humaines mais c’est un autre sujet!).

Alors comment choisir la sophrologue appropriée? …Comment s’y retrouver pour dénicher des professionnelles compétentes?

 

VOTRE RESEAU

Dans un premier temps,vous pouvez vous référer aux professionnels de santé (médecins, psys, kinés…) ou à des personnes de votre entourage. Il est bien sûre plus facile de faire confiance à quelqu’un qui vous a été recommandé. Attention cependant, cela ne veut pas dire automatiquement que la sophrologue est apte à vous accompagner car il arrive qu’elle réponde aux besoins d’un individu et pas à ceux d’un autre.

Vous pouvez également aller sur les pages jaunes ou sur internet. Prenez le temps de chercher car les premiers résultats sortants ne sont pas bien sûre liés à la compétence de la sophrologue mais à un système d’algorithme propre aux moteurs de recherche.

LA FORMATION

mais surtout LA DEMARCHE INTRAPERSONNELLE

Sur le site de la sophrologue, vous pouvez voir ses diplômes, ses autres qualifications, son expérience. Des collaborations avec le milieu médical a des chances de lui conférer des compétences avérées.

Quelque soit la personnalité et la formation, le métier de  sophrologue  consiste essentiellement à utiliser les techniques de sophrologie pour les adapter au plus près de votre histoire et de votre personnalité. Sans  imposer une vision du monde ou satisfaire un désir ardent d’aider à tout prix sans prendre en compte  votre rythme, vos besoins de l’ici et maintenant. Sans ces principes ou si la professionnelle a recours à autre chose qu’à la mise en mouvement du corps, à la respiration et à la visualisation, ce n’est pas de la sophrologie! Pourquoi pas, mais il convient qu’elle le précise.

Un autre point important essentiel à mes yeux : son niveau de développement personnel . En plus d’une solide formation, une sophrologue se doit d’avoir entrepris un travail sur elle-même significatif. C’est aussi, voire plus important que sa formation : une sophrologue est comme un guide de montagne, aimeriez-vous la suivre si elle n’a pas expérimenté elle-même les sentiers, les dénivelés, les incertitudes et les joies du parcours?

Psychothérapies, approches corporelles, domaines artistiques …peu importe.

La professionnelle que je suis aujourd’hui trouve son ancrage à travers l’expérience de différentes thérapies et des pratiques issus des arts vivants, de l’activité physique sans oublier les retraites méditatives de pleine conscience.

 

 

FAIRE CONFIANCE A VOTRE RESSENTI

Lors de la rencontre, votre ressenti est essentiel : est-ce que cette personne vous inspire confiance?  C’est peut-être une bonne sophrologue mais elle ne nous convient pas.

Et puis, on peut observer si elle respecte des règles minimales.

Nous pouvons nous inspirer de cette liste, issue d’un livre de Christophe André et François Lelord sur le droit des patients

  • Le droit d’être écouté. Si votre thérapeute ne vous écoute manifestement pas, et ce, de façon régulière (tout le monde peut être fatigué un jour !), s’il a trop souvent l’air pressé ou agacé par vos propos, posez-vous des questions sur sa capacité à vous aider.
  • Le droit de recevoir des réponses aux questions que vous vous posez : à quelle école appartient le thérapeute ? quels sont ses diplômes ? quelles sont ses méthodes ? pourquoi utilise-t-il telle ou telle technique ?

Voici quelques caractéristiques importantes, selon nous, pour tout bon thérapeute :

  • Il ne vous embarque pas tout de suite dans une thérapie. Il vous explique comment il voit votre problème.
  • Il vous explique comment va se passer la thérapie.
  • Il met au point avec vous des objectifs réalistes.
  • Il accepte ou encourage vos questions et vos remarques.
  • Il ne cherche pas à devenir votre ami ou votre gourou.
  • Il ne se sent pas obligé de dire du mal des autres écoles de thérapie. Il accepte que vous interrompiez la thérapie, sans essayer de vous culpabiliser ou de vous angoisser, mais après vous avoir donné son avis sur ce point. »

Citation extraite de « L’estime de soi. S’aimer pour mieux vivre avec les autres »

J’espère que cet article vous permettra d’y voir plus clair et je vous souhaite de rencontrer la professionnelle qui vous accompagnera de manière juste pour un beau voyage intérieur.

En attendant, vous pouvez regarder mes vidéo sur ma chaine Youtube http://shorturl.at/gjtEZ

Visitez mes autres articles à propos du stress : https://www.grainesdelotus.com/2020/05/24/comment-debuter-en-sophrologie/

*NB:  j’évoque les sophrologues au féminin  car la profession est majoritairement féminine.

 

 

 

 

 

Comment être Zen à la rentrée grâce à la sophrologie ?

By | Page ACCUEIL, Relaxation, sophrologie | No Comments

Après la pause estivale, voici la reprise du quotidien. Notre réaction spontanée est-elle :

A) youpii! Enfin retour à l’action! (version lutin joyeux sautillant jambes légères)

B) c’est la déprime, je ne veux pas y retourner, (version jambes et pieds d’1 quintal)

C) je suis déjà stressée à l’idée de courir partout et de ne pas avoir 1 minute à moi, (version jambes au cou)

 

 

Si vous êtes en mode B ou C, Hocus poccus, il n’y a pas de fatalitus!

La sophrologie est une philosophie de vie qui nous invite à prendre en main notre mieux-être et donc son application ne se réduit pas qu’à certaines périodes de l’année. En plus de quelques pistes suggérées dans les précédents articles, voici quelques idées pour aborder sereinement (et positivement) le retour des vacances.

Se donner RDV avec soi

Simple mais pas facile : nous accorder une fois par semaine un moment rien que pour nous. Cela peut nous inviter à envisager les choses autrement et à distinguer l’urgent de l’essentiel.

Un instant hebdomadaire ritualisé dans notre planning, même surchargé, pour prendre soin de nous même, de notre corps, ou pour nous permettre même de ne rien faire! Une demie-journée ou 30 mn, peu importe, créons un sas de décompression avec de préférence un espace de connexion avec le corps et le mental :  marche en solo, un bain parfumé, une méditation assise…Si c’est trop compliqué, il reste l’option de caler des séances de sophrologie/de sport pour nous autoriser un espace de mieux-être.

Notre culpabilité parentale surgit? Voici une vidéo inspirante d’une femme qui parle de son double statut et qui souligne l’importance primordiale de s’occuper de soi pour pouvoir s’occuper de sa famille. Ce qu’elle évoque s’applique en fait à l’humanité entière, j’y reviendrai dans un autre article.

 

Pour les enfants, ils ont besoin encore plus que nous de trêve pour rêver, être dans leur monde imaginaire sans stimuli extérieurs (pas d’écrans), quitte à ce qu’ils s’ennuient! Les psychologues le confirment, c’est bon pour leur santé : http://www.psychoenfants.fr/ecole/la_creativite.php?langue=fr&type=rub13ssr10&code=calb1695&posarticle=1&numcarmoinsbase=0

« L’énervement endémique d’un enfant est parfois dû à un emploi du temps surchargé qu’il suffirait d’alléger pour que tout rentre dans l’ordre…L’enfant bombardé de stimuli aussi divers que fatiguant se décourage, bâcle tout ou se retrouve dans un état de tension néfaste.Laissons lui le temps de rêver, dans cette lourde implication du monde extérieur, on oublie son monde intérieur ». M.Gillet

Pratiquer l’exercice de sophrologie « libérer le stress »

Vous pouvez le pratiquer en solo ou en famille, jouez avec vos enfants,! Cet exercice nécessite d’être pratiqué régulièrement, devenir Zen demande un entraînement, c’est comme un muscle à solliciter!

Visitez mes autres articles à propos du stress : https://www.grainesdelotus.com/2020/05/24/comment-debuter-en-sophrologie/

Vous pouvez regarder mes vidéo sur ma chaine Youtube http://shorturl.at/gjtEZ

 Vivre des moments de silence

La société a un problème avec le silence : TV en fond sonore permanent, commentaires à tout-va sous la convention implice du « il-faut-meubler »!
Or, nous sous-estimons le pouvoir régénérateur du silence qui permet notamment de nous connecter à l’essentiel et au moment présent.
Se balader avec notre compagnon dans la nature sans se parler, pratiquer des activités manuelles avec les enfants loin des écrans et du bruit, au bureau profitons si possible de l’accalmie du matin pour travailler.

Inviter l’humour au quotidien

Mettre de la légèreté dans notre vie avec le rire est aussi l’un des meilleurs moyens naturels pour détendre le corps et le cerveau avec plaisir!
Même si nos journées ne se prêtent pas aux sketchs, regarder ou lire des choses drôles est un bon moyen de décompression. Je ne me lasse pas de cette animation par exemple dans laquelle on se reconnaitra tous, y compris moi-même.

 

Copyright Armelle Renac

http://armelle-renac.blogspot.com

J’espère que ces astuces permettront de trouver un espace de sérénité pour mener tout de front.

Je nous souhaite une reprise pleine d’entrain et d’énergies positives!

Daley-Vanh